Programme

Animation des deux jours par Luc Hossepied - Journaliste

 Mardi 22 mars

9 heures : Accueil des participants à la salle des fêtes de Saint-Jean de Braye

10 heures : Ouverture du colloque par

Pierre Duflot

Directeur Interrégional des services pénitentiaires Centre Est de Dijon

Et de

Isabelle Gaudron

Vice-Présidente du Conseil régional Centre-Val de Loire - déléguée à la Formation professionnelle, à l’insertion et à l’orientation

En présence de

Nathalie Magneron

Vice-Présidente de l’Université d’Orléans en charge du continuum de formation bac-3, bac+8

Etc.

11 heures : Échanges avec les partenaires et la salle

Témoignages de personnes inscrites dans le dispositif (diplômés, familles, avocats…)

Synthèse des débats

13 heures : Repas libre (des restaurateurs seront référencés pour faciliter les choses et éviter des déplacements longs)

14 heures : Thèmes abordés en ateliers publics – environ 10 personnes sur scène qui échangent avec la salle

Thème 1 - La famille :

La VAE en milieu carcéral s’inscrit dans un dispositif complexe ou certaines valeurs d’échanges (re)surgissent. Que ce soit du côté administratif (pièces justificatives…) ou relationnel, nous nous trouvons dans une organisation spécifique et les liens avec les familles se « re-créent ». Ce sont des histoires de vies qui apparaissent grâce à un accompagnement qui invente des liens. Cet atelier est d’ores et déjà en route et est constitué de personnes détenues diplômées en VAE et de personnes sorties, des familles et des acteurs du dispositif de Médiaction. Il est, bien évidemment, ouvert à tous.

Thème 2 - Former des accompagnateur(trice)s de V.A.E. :

Chaque expérimentation et vécu professionnel devraient faire l’objet d’une forme de transmission de connaissances. Le travail quotidien des accompagnateurs de VAE n’est, à ce jour, pas formalisé ou très peu. Une réflexion de fond doit pouvoir s’engager pour pouvoir proposer une pérennisation du dispositif de VAE en milieu carcéral (qui pourrait aussi ouvrir des portes à l’extérieur).

Thème 3 - La validation (« diplômaction ») et les jurys :

Organiser un jury pose des contraintes, et y participer aussi. Les personnes incarcérées pour la plupart n’ont pas une pleine « liberté » d’action et cela pose très régulièrement des problèmes que ce soit au niveau de la recevabilité (livret 1) et/ou du « comment » se rendre à un jury. Les jurys se déplacent-ils facilement ? Quelle place pour la visio-conférence ? Pourquoi les modalités sont différentes en fonction des certificateurs ?

17 heures : Plénière de synthèse

17 heures 30 : Débat avec des acteurs du livre du livre d’Armelle Roudaire et Jacques Serizel :

« Accompagner à «re-connaître » les acquis de l’expérience en milieu carcéral »

En présence d’Alain Crosnier – Président d’Aabraysie développement

18 heures 30 : Lancement de livre en présence de David Thiberge, maire de Saint-Jean de Braye

19 heures 30 : Apéritif offert par la mairie de Saint-Jean de braye

20 heures 30 : Repas festif proposé par le restaurant d’insertion « Saveurs et Talents » avec la participation de la compagnie « Clin d’œil »

 

Mercredi 23 Mars

9 heures : Plénière

9 heures 30 : Thèmes abordés en ateliers publics – environ 10 personnes sur scène qui échangent avec la salle (suite)

Thème 4 - Le sens de L’accompagnement

L’accompagnement pour se présenter à un diplôme ou un titre par le biais de la VAE n’est pas obligatoire, mais il est très souvent nécessaire et le contexte qui environne ces dispositifs prouve que la qualité et la spécificité de l’accompagnement sont majeures. En détention, l’accompagnement va généralement au-delà d’une simple émergence de compétences. N’est-il pas une « écoute » régulière ? Et qu’est-ce donc qu’un accompagnement ?

Thème 5 – La temporalité dans les présence/distance

Le temps qui passe, les moments qui s’instaurent viennent rythmer les parcours de VAE en milieu carcéral. En prison, les rythmes sont gommés et les regards sont différents, parfois peu appropriés à l’action. C’est pourquoi il faut inventer de nouveaux espaces/temps pour s’adapter ou « complémentariser » l’accompagnement qui peut prendre ici toute la dimension forte du « CO » (dans la dimension du « co-contruire », par exemple).

Thème 6 - Décrochage et « racrochage »

« Selon le code de l'éducation, un décrocheur est un élève qui quitte un cursus de l'enseignement secondaire sans obtenir le diplôme finalisant cette formation ».

La notion de « décrochage » va certainement beaucoup plus loin, dans la mesure où ce n’est pas le fait qui importe le plus, mais les conséquences que cela entraîne avec une « désinsertion » sociale presque inéluctable. C’est alors que s’engagent des réflexions-actions pour envisager et construire le « raccrochage » par des accompagnements adaptés aux personnes concernées, souvent à inventer.

11 heures 30 : Débats avec la salle en présence des partenaires

12 heures 30 : Repas libre

13 heures 30 : Animation plénière

Christelle Gueguen - Chargée de mission du Réseau de la Réussite au CNAM

Véronique Desjardin - Référente de l’action à l’attention des étudiants empêchés pour l’atelier formation

Anne Tangy - Directrice de la Certification de l’AFPA

Isabelle Douillard - Etudiante

Jacques Serizel - Président de Médiaction

15 heures 30 : présentation du texte fondateur sur la VAE en milieu carcéral – Martine RICO

16 heures : Clôture du colloque